Critique – Sans Spoilers : 19-2 (Radio-Canada)

192

Quoi ? Une bonne série Québécoise ? Ça existe ? Yep, bon oui, ça a prit que Claude Legault montre ses fesses mais, le Québec est enfin prêt à de la qualité. 19-2 est, sans aucun doute, le meilleur show TV de l’histoire du Québec. Avec sa troisième et dernière saison qui vient à sa fin, 19-2 est un “milestone” dans la télévision locale.

Dès ses débuts en 2011, 19-2 a marqué le Québec. Avec sa signature visuelle, gracieuseté de Daniel Grou(Podz) [Minuit le soir, Les 7 Jours du Talion, 10 ½], sa distribution du tonnerre et son intrigue troublante, la série policière de Claude Legault et Réal Bossé a vite été désigné une œuvre d’art.

Suite à la mort de son « partner » Jean-Pierre Harvey(Vincent Graton), Nick Berrof(Réal Bossé) devra apprendre à travailler avec un nouveau collègue arrivé directement de région, Ben Chartier(Claude Legault). Étant donné les circonstances louches de la mort de Harvey ainsi que son origine Bulgare, Berrof sera, tout le long de la série, sous le radar de ses collègues et de son/ses employeur(s).  On apprendra éventuellement les raisons qui ont poussé Ben à partir de sa terre natale et de la Sûreté du Québec pour venir s’établir en ville, travailler pour le SPM (Service de Police Métropolitain). Chaque épisode est différent, contrairement à ce que sont généralement les shows policiers. L’accent est mis sur la moralité, les zones grises et les difficultés qui viennent non-seulement avec le travail de policier, mais aussi avec la vie que celui-ci apporte. Ce que propose la série est une approche originale sur un sujet beaucoup trop utilisé en télévision ces temps-ci, la police.

Les  2 principaux protagonistes de la série, Ben Chartier (Claude Legault) et Nick Berrof (Réal Bossé)

Les 2 principaux protagonistes de la série, Ben Chartier (Claude Legault) et Nick Berrof (Réal Bossé)

19-2 est beaucoup plus qu’une série policière épisodique classique, c’est un véritable portrait d’une réalité, une réalité parfois choquante. Évidemment, son ton est plutôt dramatique, voire tragique. La vie d’un policier n’est pas facile, la vie d’un policier dans 19-2 est évidemment encore pire. Pour s’assurer de la véracité du contenu, la distribution complète de l’émission a été entraîné par le SPVM, d’ailleurs pour les intéressé, 8 épisodes complets (de 22 minutes) sont disponibles gratuitement sur YouTube, épisodes dans lesquels on voit comment la formation des acteurs a été faite.

Si l’intrigue de la série n’est pas basée sur des fusillades et des poursuites de char, sur quoi est-elle ? À cette question, j’aimerais répondre que je ne suis même pas sûr que 19-2 soit une série sur la vie des policiers, j’aimerais plutôt répondre que 19-2 est une série sur l’humain. La vie n’est pas facile , c’est la thèse de base que 19-2 tente de démontrer, tout le monde a des failles, autant les policiers que les contrevenants/clients. Que ce soit des fantômes du passé qui viennent te hanter, que ce soit des problèmes conjugaux, des problèmes familiaux, des guerres de gangs, des troubles de santé mentale, personne n’est à l’abri et, personne n’apprend de ses erreurs d’ailleurs.

 

Les plans silencieux, les pans, les « on te suis pendant que tu marche, avec la caméra » , le filtre bleu, tout est là pour nous plonger dans un sombre moment de TV. 19-2 est le premier (et seul à ce jour) show québécois a avoir eu droit à une sortie blu-ray. Les choix de réalisation de Podz sont judicieux, mais à quelques moments redondants. Combien de fois a-t-on besoin de voir que la vision que le personnage a n’est PAS la réalité en filmant le mur inutilement et en revenant sur le plan original (ceux qui ont écouté vont comprendre) ?

Un des points incontournable de 19-2 est sa musique. Nicolas Maranda, compositeur de la série (que j’aime considérer comme notre Hans Zimmer québécois) réussit, avec ses nombreux thèmes (celui de Ben et son père, celui d’Audrey, celui de Harvey, etc.) d’installer une atmosphère dramatique parfaite. (Encore une fois, si vous en voulez un exemple, il y a une vidéo YouTube dans lequel Maranda explique comment il mélange ces thèmes).

Même si certains acteurs très connus font partie de la distribution (Claude Legault, Réal Bossé,  Julie Perreault, Sylvain Marcel), la plupart du cast de 19-2 contient des acteurs moins présent à l’écran et qui, méritent à 100% leur place là. Parmi ceux-ci, des acteurs comme Benz Antoine (Tyler). Véronique Beaudet(Bérangère) et Louis-Phillipe Dandenault (Brouillard) se démarquent particulièrement, d’abord par leur personnages sombre et troublé(un peu moins dans le cas de Véronique Beaudet), mais aussi par leur interprétation judicieuse de ces personnages. Certaines scènes me reviennent en tête continuellement, étant donné leur exécution exemplaire.

Peut être qu’on a juste 10 épisodes aux 2 ans, mais, dans ces 10 épisodes, chaque élément est parfaitement tissé, les textes sont excellents, la performance des acteurs est percutante, l’intrigue nous calisse par terre(il fallait un sacre, tsé, question d’être en contexte avec 19-2), la musique nous permet d’embarquer à deux pieds(et en Dolby 5.1), la réalisation nous fait se poser des questions comme « Comment ça que la TV québécoise n’est pas aussi bonne que ça ? » et,  le plus important,  est-ce que ça vaut la peine d’investir 20h(30 x 42 minutes = +/- 20 heures) assis sur son divan pour écouter ça ?  Oui, sans aucun doute.

Bon points 

  • Réalisme/facteur « troublant » du scénario/intrigue
  • Réalisation top
  • Casting incroyable
  • Musique

Mauvais points

  • Quantité d’épisode (ce qui n’est pas mauvais en soi, ça permet d’avoir de la qualité)
  • Quantité de plans de « regarde comment son père n’est pas réellement dans la shot » **

** Aucun problème avec ça, c’est juste que ça devient un petit peu redondant après la saison 2.

Ma note : (saison 1) : 10/10

-William (@will_barbo)

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s