Critique – Sans spoilers : Hannibal

J’aimerais, avant de commencer, préciser que je n’ai vu aucun des films et lu aucuns des livres. Ce faisant, je ne peux vraiment évaluer les similitudes entre l’adaptation télévisuelle et la/les œuvres originales l’ayant inspiré.

Bien que NBC est capable de produire de la qualité (30 Rock, Seinfeld, Community, Friends etc.), il est plutôt étonnant de voir débarquer un show si dark et « edgy » que Hannibal. Hannibal est le « prequel » télévisuel du livre « Red Dragon », œuvre ayant été publié dans les années 80 et dont une adaptation cinématographique a été faite. Alors que la saison 3 s’amorce très bientôt, voici ma critique « post-binge watching » du show, que j’ai écouté en 4 jours.

Synopsis
Le show met d’abord en vedette Will Graham (Hugh Dancy) qui est enseignant dans une université, dans un cours traitant des scènes de crime . Le personnage a un désordre mental lui permettant d’avoir de l’empathie envers les tueurs/tueurs en série. Ainsi, en arrivant sur une scène de crime, il est capable de visualiser tout le processus ayant mené à la mort de la victime, il y voit les techniques utilisés pour les piéger et, est capable de « produire » un profil de tueur. Il est ainsi capable de différencier les patterns d’un et d’un autre tueur. Il ne travaille pas officiellement pour le FBI, pour des raisons d’instabilité mentale.

Pour contrôler ses problèmes mentaux, Will a des sessions avec le Dr Hannibal Lecter, psychiatre qui, l’aide à trouver l’origine de ses problèmes et lui permet de mieux contrôler et comprendre son cerveau. Le show ne s’appelle pas « Hannibal » à cause d’un docteur, mais bien à cause d’un tueur. Effectivement, le Dr Lecter fait partie des tueurs sur lesquels Will enquête, ce qu’il fait très bien. Détail : celui mange ses victimes, on assiste d’ailleurs très souvent à des séquences de préparation de repas dignes d’une émission de cuisine de qualité, seul problème, ce n’est pas de la viande qui sort d’un abattoir.

hannibalmange

Les épisodes consistent donc à des enquêtes du FBI avec Will Graham, Jack Crawford (Laurence Fishburne), Dr Alana Bloom(Caroline Dhavernas) et Beverly Katz (Hettienne Park) sur les nombreux meurtres qui se produisent dans diverses villes.  Une journaliste cheap, Freddie Lounds(Lara Jean Chorostecki), fait aussi des reportages sur les crimes qui sont enquêtés sur son site de nouvelles louches, ce qui la mets dans l’embarrât à plusieurs reprises. Tous les personnages sont intéressants à suivre et ils sont développés assez pour qu’on s’attache à eux. Même s’ils prennent des décisions qui sont contraires à ce qui « devrait » être pris comme décision, on comprend, de leur point de vue, la réflexion que ceux-ci font.

Un nouveau ton
La série est donc très sombre. Et elle est très gore aussi. C’est d’ailleurs une des forces d’ « Hannibal » : le show ne fait pas de compromis. Si on a de besoin de voir une personne avec un tournevis qui lui sort des yeux, on va voir une personne avec un tournevis qui lui sort des yeux. Je n’ai aucun problème avec le gore dans la vie, je considère que je suis vraiment capable d’en prendre et à un moment où deux dans le show, je me suis surpris à me tourner la tête (par réflexe) pour ne pas voir ce qu’il se passait, sans même y penser. Je dois par contre préciser que j’ai écouté les deux premières saisons en blu-ray et n’ai pas connu la cut « TV ». Sur plusieurs des épisodes, il est inscrit « director’s ou producer’s cut », c’est peut-être donc une version plus gore et dark que j’ai expérimenté, la version diffusée est peut-être moins pire. Tout de même l’ambiance et le ton son très dark.

Un autre des points positifs majeurs est la présence constante du thème de « psychopathe » et de la psychologie qui l’entoure. Le personnage d’Hannibal étant psychiatre, le show est axé sur l’aspect humain et psychologique du psychopathe, comment les gens peuvent en venir à tuer. Fréquente sont les scènes où un professionnel de la santé mentale va s’exprimer sur le sujet, ce qui est d’ailleurs très intéressant.

hannibalgang

Une tension est toujours présente, la série pourrait même être considérée comme série d’horreur, si elle faisait un peu plus peur.  C’est d’ailleurs important de le préciser, il n’y a pas de « jumpscares », ce n’est pas une série qui fait peur ou qui fait faire le saut c’est juste un très bon show policier qui sort des chemins battus, on n’a pas la formule CSI  du « Killer of the Week ». Les storylines sont développés le temps qu’il faut, et, une certaine tension garde tous les personnages sur leur garde, en tout temps. Le show réussit à avoir des twists assez régulièrement. D’ailleurs, je trouve qu’ils réussissent à en faire beaucoup dans une saison de 13 épisodes, ce qui est tout de même court.

Un des points faibles est qu’à un certain point, le show peut devenir difficile à suivre. L’histoire n’est pas difficile à suivre, c’est juste qu’en mettant des visions des gens, des rêves, et en trichant (oui, le show triche des fois), ça arrive que je voit une scène et me demande si je doit croire ce qu’on me présente à l’écran. Il arrive aussi que je ne sache pas si ce que je vois s’agit d’une vision, d’un rêve ou de la réalité. Le show reste généralement tout de même simple, il ne s’agit pas de Lost, on s’entend.

Certaines histoires secondaires sont moins intéressantes que la trame narrative principale, ce qui rend le show un peu plus lourd à écouter à certains moments. Cet aspect n’est par contre pas assez présent pour nuire à l’écoute de la série. Le tout est balancé, des épisodes excellents, certains très bons épisodes et bons épisodes et très peu d’épisodes moyens ou mauvais.

 hannibalweirdo

Points positifs

  • Le ton (un des show les plus dark à la télévision présentement)
  • La formule n’est pas particulièrement épisodique (même si certains subplots ne durent qu’un épisode)
  • L’histoire principale
  • La tension constante (et le doute)
  • La musique
  • Twists inattendues

Points négatifs

  • Confusion à certains points
  • Trame narratives secondaires quelques fois moins intéressante
  • Quelques portes sont ouvertes mais pas fermées

Ma note : 8,5/10

-William

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s